Aller au contenu

22-23 #17 : New-Orleans Pelicans vs Chicago Bulls

  • NBA

 

Crédit photo : basketusa.com

 

Date : 17/11/2022

Heure : 02h00

Championnat : NBA

Match : New-Orleans Pelicans vs Chicago Bulls

Pronostic : Victoire des Chicago Bulls

Mise : 1%

Cote : @2,14

Bookmaker : Pinnacle (ps3838)

 

Arguments :

-le timing et la configuration de cette rencontre me fait penser au pronostic #7 entre Washington et Indiana. Deux équipes potentiellement proches l’une de l’autre et qui se sont affrontées il y a quelques jours. Les Pelicans l’ont emporté de justesse sur le parquet des Bulls (111-115) malgré un grand différentiel aux rebonds (35-50) et j’ai la sensation que ces derniers peuvent prendre leur revanche. Relativement souvent lorsque deux équipes se rejouent dans un court laps de temps et qu’elles sont d’un niveau assez proche, ça peut donner une victoire partout.

-le bilan de Chicago n’est pas très reluisant (6-8), mais il est à relativiser car le calendrier n’a pas été simple avec des oppositions contre des équipes visant le top 6 de leur Conférence (2 x Boston, 2 x Toronto, Denver, Miami, Cleveland, Philadelphie). Et je trouve qu’il y a du potentiel dans cette équipe qui a conservé tous ses leaders et qui s’est renforcée sur le banc avec les arrivées de Goran Dragic (10,1 points 3,6 passes décisives en 19 minutes) et Andre Drummond (8,6 points 9,6 rebonds en 17 minutes).

-les Bulls ont eu deux jours de repos et de préparation en plus par rapport aux Pelicans qui ont dû s’employer la nuit dernière pour venir à bout de Memphis.

 

Les rosters :

New-Orleans Pelicans

5 majeur probable : CJ McCollum, Herbert Jones, Brandon Ingram, Trey Murphy III, Jonas Valanciunas

Banc : Jose Alvarado, Devonte Graham, Naji Marshall, Larry Nance Jr

Chicago Bulls

5 majeur probable : Ayo Dosunmu, Zach LaVine, DeMar DeRozan, Patrick Williams, Nikola Vucevic

Banc : Goran Dragic, Alex Caruso, Javonte Green, Derrick Jones Jr, Andre Drummond

 

Le résultat : New-Orleans Pelicans-Chicago Bulls 124-110

Pas de revanche pour les Bulls qui ont montré un bien pâle visage en défense et au niveau de l’intensité malgré deux jours de repos. New-Orleans a fait la différence grâce à son adresse longue distance (17/33) et les rebonds (46-37).